Rechercher
  • Elizabeth Dedalus

L'impact de la digitalisation sur la gestion des actifs

Dernière mise à jour : 10 janv.



La pandémie COVID-19 en cours et la situation sanitaire qui en résulte ont accéléré la numérisation dans de nombreux secteurs d'activité et de nouveaux modèles d'entreprise reposant sur le numérique ont émergé. Il est même possible de parler de raz de marée de la digitalisation au sein de la sphère professionnelle.


La digitalisation de la maintenance

Bien que la numérisation progresse dans de nombreux domaines, nous nous concentrerons sur le secteur qui nous concerne en premier lieu, à savoir l'impact de la digitalisation dans l'univers de la maintenance des équipements. Voici quelques exemples de transformation de processus de maintenance :

  • L'évolution rapide de la maintenance des actifs techniques vers la maintenance préventive, basée sur l'état ou prédictive reposant sur les nouveaux logiciels de GMAO

  • La surveillance et le monitoring d'actifs techniques via des réseaux de capteurs interconnectés aux GMAO

  • La mesure de grandeur par des systèmes de smart metering

  • L'Uberisation du marché des services de la maintenance

  • L'émergence du big data

  • Etc.


L'impact de la digitalisation sur les entreprises

L'accélération des progrès de la technologie et de la numérisation a un impact significatif sur de multiples domaines d'activité dont celui de la maintenance.


Elles améliorent la productivité et la rentabilité dans le domaine de la gestion des actifs grâce à la connectivité et à la gestion à distance, à l'automatisation des processus tels que le cloud, la maintenance préventive, conditionnelle et prédictive des actifs, à l'utilisation de l'IoT et de la gestion à distance, à l'utilisation de la réalité augmentée, des hologrammes, des appels vidéo assistés alimentés par des solutions de partage des connaissances, ainsi qu'à l'analyse des données (data analytics) et la business intelligence.

La numérisation déclenche la transformation des modèles d'entreprise dans les secteurs B2B et B2C, en termes de production : centralisée/décentralisée, connectivité accrue, davantage axée sur le client, de fabrication additive et de gestion de la chaîne d'approvisionnement : transferts de pièces à la demande - à tout moment et en tout lieu, d'engagement des clients (et par conséquent de personnalisation des services et d'interaction en temps réel par le biais d'applications mobiles et de portails clients, qui doivent suivre l'évolution des besoins des clients), d'évaluation des risques et d'accès au marché.


Les progrès de la technologie et de la numérisation ont posé de nouvelles bases et favorisé de nouveaux paradigmes. Par exemple, dans le secteur des énergies renouvelables, une grande partie de l'infrastructure n'est pas détenue par les entreprises de services publics. Le marché s'ouvre à un plus large éventail de concurrents, dont les fournisseurs de solutions numériques, qui visent à fournir des outils pour gérer les actifs solaires et éoliens. Certains de ces outils offrent des fonctionnalités puissantes pour gérer la maintenance, les contrats et l'analyse des données pour l'optimisation de l'exploitation et de la maintenance.


Vous serez certainement intéressé par la lecture de cette sélection d'articles récents :



La concurrence est également de plus en plus forte de la part d'acteurs disruptifs, dont les opérations sont basées sur les nouvelles technologies numériques telles que les centrales électriques virtuelles, ou Virtual Power Plant (VPP). Il s'agit de centrales électriques distribuées basées sur le cloud qui regroupent ce que l'on appelle les capacités des ressources énergétiques distribuées ou Distributed Energy Ressources (DER).


Les VPP et la surveillance à distance des centrales offrent ainsi une gestion et une optimisation en temps réel d'un portefeuille virtuellement agrégé de générateurs vis-à-vis des consommateurs, des fournisseurs et des gestionnaires de réseau.


L'émergence de nouveaux modèles grace à la numérisation


Les plateformes numériques sont à la base de nouvelles opportunités commerciales, qui permettent de fournir des services de manière disruptive. Ainsi, les modèles XaaS (Anything-as-a-Service) offrent aux entreprises des possibilités sans précédent de se développer, de fournir de nouveaux produits et d'offrir une expérience de meilleure qualité et plus personnalisée aux clients, permettant de monétiser de nouvelles sources de revenus. En voici quelques exemples :

  • Software-as-a-Service

  • Électricité en tant que service

  • L'énergie solaire en tant que service

  • Eau propre en tant que service

  • Traitement des eaux usées en tant que service

  • Stockage en tant que service

  • Maintenance en tant que service

  • Etc.


Héritage ou données : qu'est-ce qui est le plus avantageux pour le secteur de la maintenance ?


Les services publics sont aujourd'hui confrontés à un défi sophistiqué. D'une part, ils doivent réduire la structure de coûts de leur base d'installation existante, optimiser et rationaliser leur empreinte numérique globale. D'autre part, ils doivent saisir cette occasion unique de tirer parti de leur longue histoire opérationnelle, de leurs connaissances acquises et de leur capacité à utiliser leur actif numérique le plus précieux : les données.


À l'aube de cette nouvelle ère, une chose est sûre : la nécessité de former des partenariats étroits entre les entreprises et la technologie. Pour accroître l'impact de la technologie sur les entreprises, il faut une intégration, une collaboration et une compréhension entre les acteurs des technologies et les dirigeants d'entreprise.


Digitalisation : exemples de mutation


Sans prétendre à être exhaustif, nous décrivons ci-après plusieurs exemples de mutation technologique et organisationnelle.

Concentration des données dans le cloud


Nous observons une croissance énorme des clouds privés et publics. Les entreprises ont suivi un parcours allant de données dispersées ou fragmentées à la centralisation des données dans des centres de données, pour finalement passer au cloud. Selon une étude, sur 100 sociétés Européennes et Nord-Américaines ayant des actifs techniques en gestion en Europe et en Amérique du Nord, plus de 50% utilisent actuellement le cloud et 30% envisagent de le faire dans les 12 à 18 prochains mois représentant 80% du secteur : Il s'agit là d'un véritable tsunami.


Un autre sujet intéressant est l'utilisation du big data et de l'apprentissage automatique ou Machine Learning, dont le développement permettra d'améliorer les prévisions, notamment lorsqu'il s'agit d'examiner les modèles et les tendances (comme les pics et les creux de la demande des services publics).


Modèles centrés sur le client

Les initiatives qui offrent une expérience plus centrée sur le client (CX et hyper-personnalisation) prouvent que, grâce à cette approche, l'engagement est plus intuitif et adapté au profil spécifique de chaque client.

En outre, l'entreprise peut également bénéficier d'une capacité à lancer des produits ou des service plus rapidement et à suivre les demandes changeantes des clients.


Transformation organisationnelle

La transformation organisationnelle fait référence à la capacité des entreprises et de leur personnel à s'adapter, à apprendre et à répondre à de nouvelles opportunités, de nouveaux risques et des réglementations plus complexes. Elle conduit à la mise en place d'une organisation plus agile et plus réactive, qui est décloisonnée et axée sur l'apprentissage.


A lire aussi : comment réussir l'implémentation de sa GMAO ?


Cela signifie que l'éducation et la formation aux compétences nécessaires pour réussir à l'ère numérique relèvent en grande partie de la responsabilité des acteurs du secteur. En améliorant l'accès, les possibilités et l'accessibilité financière de l'éducation, de l'apprentissage et de la formation, on s'assure que le système de libre entreprise continue de répondre aux besoins de la société.

Les besoins croissants des clients, l'accélération de la demande de numérisation et l'intensification de la concurrence peuvent sembler écrasants, mais il n'est pas nécessaire qu'ils le soient. Si vous êtes confronté à des défis en matière de numérisation de votre entreprise, laissez les spécialistes vous aider !


56 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout