Rechercher
  • Vincent Whitman

Les bonnes pratiques de la maintenance préventive

Nous savons qu'il y a du vrai dans la maxime : mieux vaut prévenir que guérir. Et cela s'applique particulièrement au secteur manufacturier. Mais comment pouvons-nous être sûrs que les tâches de maintenance que nous effectuons sont efficaces ? Comment savoir si nous effectuons la maintenance au bon moment, et comment trouver le bon équilibre en termes de temps consacré et de dépenses ?


Programmé ou non programmé


Dans un monde idéal, toutes nos tâches de maintenance seraient préventives, éliminant les temps d'arrêt liés aux pannes mécaniques et autres imprévus de votre chaîne de fabrication. En réalité, c'est presque impossible à réaliser.


Une organisation doit plutôt s'efforcer de programmer autant d'opérations de maintenance que possible par rotation, en effectuant les travaux de maintenance avant de réclamer une de vos machines et de nuire à votre productivité. Le Gold Standard généralement retenu pour les travaux de maintenance programmés est d'environ 85% de toutes les tâches, bien que toute organisation atteignant 75% ou plus soit très performante.


Mais cela soulève une question : comment programmer des travaux de maintenance pour des problèmes dont nous ne connaissons pas encore l'existence ? Lisez la suite pour en savoir plus.


Allocation des ressources


Trop d'entreprises du secteur manufacturier n'affectent pas leurs ressources humaines de manière à faciliter une maintenance préventive efficace. Il est logique de déployer vos meilleurs mécaniciens et ingénieurs dans des tâches pratiques, et de confier à d'autres membres de votre personnel les tâches d'entretien et les tâches administratives et de reporting qui les accompagnent. Il est généralement plus dur de réparer que d'entretenir. Mais si continuellement vous confier les tâches d'entretien à vos personnels les moins qualifiés, il y a effectivement toutes les chances pour que vos machines tombent en panne plus souvent. Un sacré paradoxe ! Paradoxe auquel il est parfois difficile d'échapper car vos personnel les plus expérimentés vont toujours être peu enclin à l'idée d'effectuer des tâches routinières d'entretien. Celles finalement dont vous avez le plus besoin. Un cercle vicieux qui n'est pas sans risque et peut vous coûter beaucoup d'argent.


Faites en sorte que vos équipes de maintenance soient réparties de façon équilibrée pour réaliser ces toutes les tâches, car c'est aussi grâce à des entretiens parfaitement réalisés, des rapports approfondis et spécialisés que vous pourrez mieux comprendre la santé de vos machines et de vos actifs techniques et en limiter le nombre de pannes. Il peut sembler inutile que vos techniciens se chargent des tâches de reporting et vous pouvez hésiter à augmenter vos effectifs pour faire face à la charge supplémentaire, mais il ne faut pas sous-estimer les avantages que cela apportera à votre organisation. Bien sûr en termes d'implication de tous les acteurs de la maintenance. Mais encore, un meilleur partage de la connaissance des mesures préventives requises et du moment où elles doivent être mises en œuvre est déterminant pour une maintenance réussie : un domaine pour lequel il vaut la peine de dépenser de l'argent.


Infrastructure logicielle


Les entreprises manufacturières, et en particulier les grandes entreprises, produisent quotidiennement de grandes quantités de données. Ces données concernent tout, des niveaux de production des machines individuelles et du temps écoulé depuis la dernière inspection aux pièces défectueuses ou endommagées, en passant par le contrôle qualité, les temps d'arrêt des machines et tout ce qui se trouve entre les deux.


Il est presque impossible de se tenir au courant d'une pile d'informations aussi lourde et encombrante à la main. Une plate-forme logicielle robuste et fiable doit être mise en place pour la gérer. La GMAO, ou système de Gestion de la Maintenance Assistée par Ordinateur, prendra ces données et les utilisera pour donner les indications de ce qui doit être fait pour assurer le bon fonctionnement de vos machines et équipements, vous permettant de garder une longueur d'avance et de programmer des tâches de maintenance qui sont préventives plutôt que réparatrices.


Une plate-forme logicielle de ce type peut même être utilisée pour générer un rapport concernant votre retour sur investissement - ou ROI - en calculant les coûts et les dépenses évités grâce à la programmation de travaux préventifs en temps utile. Cela fournit un élément clé dont tous les propriétaires d'entreprises ou de patrimoine ont besoin lorsqu'ils lancent une nouvelle initiative, à savoir la preuve qu'elle est rentable. En mettant en place un système fiable de rapports et de programmation de la maintenance et en étayant ces efforts avec le logiciel de GMAO approprié, vous pouvez prouver à vos partenaires et aux investisseurs que vos actions font avancer l'organisation.


Pour en découvrir plus lisez : Qu'est-ce qu'une GMAO ?


2 vues
 

©2020 Le Blog de la GMAO et de la maintenance créé avec passion et expertise par Vincent Whitman